Régions Ouest Tlemcen
 

Maghnia : L’expansion du périmètre irrigué en projet

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.02.18 | 12h00 Réagissez

 
	Il a été décidé l’expansion du périmètre irrigué de Maghnia de 4000 à 7000 hectares et un budget de 14 milliards de centimes a été alloué à la plantation de cerisiers. Ce périmètre générera 21 000 postes d’emploi.
Il a été décidé l’expansion du...

«La bande frontalière ouest a bénéficié, depuis 1999, de 1700 milliards de centimes pour le développement local», a affirmé, avant-hier, le wali de Tlemcen, Ali Benyaïche.

Un message direct à la population de cette wilaya de près de 1 300 000 habitants, et plus particulièrement aux jeunes qui, la semaine dernière, à Souani et à Bétaïm, se sont soulevés pour réclamer une alternative aux activités informelles dont ils tiraient profit depuis plus de 30 ans.

A ce sujet, il explicitera : «Il a été décidé l’expansion du périmètre irrigué de Maghnia de 4000 à 7000 hectares et un budget de 14 milliards de centimes a été alloué à la plantation de cerisiers.» Selon nos informations, ce périmètre générera 21 000 postes d’emploi. «L’extension des terres irriguées est un atout pour développer l’agriculture grâce aux transferts des eaux des barrages de la région», expliquera le wali.

Le coût du projet, dont les travaux ont été lancés en 2016 pour un délai de 16 mois, est de 4 milliards de dinars. «Le but est d’augmenter le rendement productif de cette zone agricole appartenant à quelque 580 agriculteurs», nous informe encore notre source.

Concernant l’agriculture toujours, après de longues années d’interdiction, les services de la wilaya viennent d’autoriser le creusement de forages sur le tracé frontalier. Selon notre source, cette interdiction, qui frappait nos agriculteurs, permettait aux fellahs du pays voisin de pomper de notre nappe phréatique tranquillement.

Pour répondre concrètement aux préoccupations des citoyens de cette région, les pouvoirs publics ont mis en exécution un programme de développement important. Le secteur du tourisme a eu une grande part, notamment concernant l’octroi d’autorisations de réalisation de 50 hôtels et d’un village touristique à Moscarda, dans la localité balnéaire de Marsat Ben M’hidi. L’essor économique de cette wilaya est perceptible. «Maintenant, les jeunes ont tous les atouts pour travailler et entrevoir l’avenir avec sérénité.

A eux de prendre les choses en main», a lancé le chef de l’exécutif. Attendons pour voir et espérons que cette reconversion des jeunes sera efficiente...     
 

Chahredine Berriah
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie