Régions Ouest Oran
 

Maladies infectieuses

Progression inquiétante de la rougeole et de la rubéole

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.03.18 | 12h00 Réagissez

Depuis le début mars, la wilaya d’Oran assiste à une augmentation alarmante du nombre de nouveaux cas de rougeole et de rubéole.

Si entre le 1er janvier et le 22 février, les services de la santé de la wilaya ont enregistré 5 cas, le dernier bilan arrêté au 12 mars (minuit) fait ressortir 74 nouveaux cas de rougeole et 34 de rubéole. Ces chiffres, communiqués hier par le Dr Boukhari, chef de service de la prévention auprès de la DSP, montrent clairement que la maladie infectieuse progresse à Oran.

Pour ce qui est de l’âge des malades atteints par la rougeole, il a été enregistré 16 cas chez les enfants de moins de 2 ans, 26 cas chez les enfants ayant de 2 à 4 ans, 23 cas chez les 5-9 ans, 4 cas chez les 10-14 ans et les autres cas chez les personnes âgées de 19 ans.

Pour la rubéole, sur les 34 cas signalés, 6 sont âgés entre 2 et 4 ans, 15 entre 5 et 9 ans, 3 entre 10 et 14 ans et 10 entre 20 et 44 ans.
L’échec des campagnes de vaccination contre la rubéole et la rougeole est alarmant dans le sens où il pourrait entraîner la résurgence de ces deux virus mortels pour les enfants et les adultes. Les enfants ont été orientés vers l’EHS pédiatrique de Canastel et les adultes vers les services de maladies infectieuses du CHUO.

L’apparition de nouveaux cas de rougeole et de rubéole incombe principalement à la réticence des parents à vacciner leurs enfants avec le nouveau vaccin ROR (contre la rubéole et la rougeole) introduit en Algérie depuis l’année passée, selon le même responsable. Même si à ce jour aucun décès n’a été enregistré à Oran, le Dr Boukhari exhorte tous les parents qui n’ont pas vacciné leurs enfants âgés de 6 à 14 ans à se présenter aux établissements de santé publique de proximité (EPSP) pour le faire.

La campagne de vaccination organisée en mars 2017 par le ministère de la Santé en coordination avec celui de l’Education nationale au niveau des établissements scolaires a connu un faible taux de réponse de la part des parents.

Pour pallier la situation, le ministère a dû organiser une campagne de rattrapage entre le 25 décembre 2017 et le 7 janvier 2018 mais elle n’a pas atteint son objectif.

A Oran, à ce jour, 85 000 enfants ont été vaccinés sur quelque 200 000 ciblés par la campagne, selon notre interlocuteur.                         

Nayla Hammoud
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie