Régions Ouest Mascara
 

Mascara : Les anciens commerçants du marché de Rekaba en colère

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.04.18 | 12h00 Réagissez

 
	Le marché dit «Rekaba», avant sa démolition en 2015
Le marché dit «Rekaba», avant sa démolition en...

Jusqu’à ce jour, aucune indemnisation n’a été versée aux anciens commerçants du marché de Rekaba, qui a été démoli en octobre 2015. Ces derniers reprochent aux autorités de n’avoir pas tenu leurs promesses.

En octobre 2015, les autorités de la wilaya de Mascara, pour assurer, dans le calme, la démolition du marché couvert de vente de différents produits, appelé communément «Marché Rekaba», situé en plein centre-ville de Mascara, ont demandé à ses occupants de vider les lieux et de bénéficier de nouveaux locaux et autres indemnisations de fonds de commerce.

Sans tarder, les 99 commerçants exerçant légalement au marché ont vidé leurs locaux pour laisser place, le 24 octobre 2015, aux engins mobilisés pour la démolition. La majorité des commerçants ont bénéficié de locaux dans les marchés de proximité d’El Affak et de Sidi Moufok et de stands au niveau du marché de fruits et légumes situé sur la route menant de Mascara à l’agglomération de Selatena.

Quant à l’indemnisation des fonds de commerce, aucun sou ne leur a été versé, bien que «les services de la direction des Domaines, avant la démolition du marché, ont estimé, par le biais d’un rapport établi le 4 octobre 2015, le montant d’indemnisation des 99 commerçants à 124 868 160 dinars», nous déclare Benfetta Madani, l’un des commerçants.

Pour recevoir les dédommagements subis par la démolition du marché qui servait aux nombreux citoyens de subvenir aux besoins de leur famille, «les commerçants ont tapé aux portes de tous les responsables de la wilaya, organisé des dizaines de sit-in devant le siège de la wilaya et même brandi, à plusieurs reprises, la menace de suicide par immolation, en vain! Ils ont été purement et simplement abandonnés et trahis», nous dit-on.

Par le biais d’une requête adressée aux autorités supérieures du pays, les anciens commerçants reprochent aux responsables locaux «la non-tenue de leurs promesses et engagements» et la volonté de les priver de ce qu’ils qualifient de «droits» quant aux versements du dédommagement relatif au fonds de commerce suite au préjudice subi par la démolition du marché.

Ce qui mérite d’être signalé est que le directeur régional du budget, en justifiant le refus du contrôleur financier de la commune de Mascara d’indemniser les locataires du marché de Rekaba, par le biais d’une correspondance datée du 2 novembre 2015 adressée à l’inspection générale, a écrit : «L’examen du dossier a révélé l’inobservation des clauses du contrat de location conclu entre les deux parties.

Il s’agit d’une dépense relative à l’attribution d’une compensation d’un préjudice causé suite à la perte du droit acquis que représentent les fonds de commerce détenus. Nous estimons que cette dépense est manifestement étrangère à l’objet ou à la mission de la commune.»
 

Abdelouahab Souag
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...