Régions Ouest Bel Abes
 

Sidi Bel Abbès

Protestation des souscripteurs aux logements LSP

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.04.18 | 12h00 Réagissez

Des dizaines de souscripteurs au programme des 78 logements socio-promotionnels (LSP) ont, de nouveau, manifesté, mardi, devant le siège de la wilaya de Sidi Bel Abbès, pour crier leur désarroi face au gel des travaux de réalisation de ces logements en 2013 et le silence observé, depuis, par les pouvoirs publics.

Des souscripteurs à d’autres programmes en souffrance, à l’image du projet des 130 logements LSP du faubourg Thiers,  sont venus joindre leurs voix à celles des protestataires.

«C’est une véritable hogra que nous subissons depuis presque une décennie. Tous les responsables qui se sont succédé à la tête de la wilaya ont été incapables de trouver une issue à notre calvaire», s’indigne l’un des souscripteurs du programme des 78 logements LSP, tout en rappelant que «toutes les actions menées jusqu’alors n’ont trouvé aucun écho auprès des responsables locaux».

Sit-in, manifestations publiques et grèves de la faim ont été initiés, cycliquement, durant ces trois dernières années, «sans aucun résultat probant», précise-t-il.

Pour justifier le bien-fondé de leur cause, ils ont fait savoir que cette situation, qui leur est préjudiciable, «est inadmissible, dans la mesure où ils se sont acquittés de toutes les redevances et charges prescrites par les clauses du contrat établi par le promoteur immobilier». Lequel promoteur, poursuivi en justice suite à une plainte des souscripteurs, fut incarcéré, plongeant des dizaines de familles  dans une véritable impasse.

Selon d’autres souscripteurs, des milliers de demandeurs de logements vivent dans l’incertitude après avoir placé toutes leurs économies dans des projets à l’arrêt depuis une quinzaine d’années pour certains. «Le diktat imposé par certains promoteurs et le silence complice des autorités locales risquent de déboucher sur des situations dramatiques», expliquent des souscripteurs désabusés et complètement désespérés.

Le sit-in organisé mardi intervient, faut-il le préciser, à la veille du lancement des inscriptions pour l’acquisition des logements LPA au niveau de l’APC de Sidi Bel Abbès. Une inscription portant sur un programme de 500 logements dont la réalisation vient d’être confiée à l’Agence foncière et qui s’étale jusqu’au 7 mai prochain.

De quoi laisser dubitatifs un nombre incalculable de souscripteurs ayant adhéré à cette formule depuis 2010 et qui, à ce jour, n’arrivent pas à voir le bout du tunnel en raison des retards importants enregistrés dans le lancement et l’achèvement de milliers de logements dans la wilaya. Pour de nombreux citoyens, le dossier du LPA comporte de nombreuses zones d’ombre et un manque de transparence dans le choix des souscripteurs.

Une situation qui ajoute du discrédit aux institutions en charge du dossier du logement et alimentant les retentissements de larges pans de la société aux revenus intermédiaires, et ce, à quelques semaines d’une importante opération de distribution de logements socio-locatifs, dont la cadence de réalisation a, de tout temps, fait l’objet de diligence de la part des responsables locaux.   
 

Abdelkrim Mammeri
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie