Régions Kabylie Bejaia
 

Tazmalt (Béjaïa)

Un centre d’adaptation pour handicapés prend forme

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.03.18 | 12h00 Réagissez

 
	L’association Echo dispense des formations qualifiantes à ses adhérents avec le concours du CFPA de Tazmalt
L’association Echo dispense des formations qualifiantes à...

L’association Echo des handicapés de Tazmalt regroupe quelque 391 adhérents.

L’association prend en charge les handicapés moteurs, les malades mentaux, les sourds-muets, mais aussi les autistes, les trisomiques et les polyhandicapés. Ces personnes aux besoins spécifiques trouvent dans le giron de l’association du réconfort moral, de la chaleur humaine et de la considération.

De quoi s’affranchir du boulet de la stigmatisation, se défaire des clichés éculés et des préjugés tenaces qui entourent leur handicap.  Habités par la conviction que pour vaincre la marginalisation il faut impérativement recouvrer son autonomie, les animateurs de l’association Echo se sont pleinement investis dans la création d’un centre d’adaptation. Une sorte d’antichambre de l’insertion sociale pour ces personnes aux besoins spécifiques. Avec de la témérité comme credo et de la débrouille comme philosophie, Echo s’y jette à corps perdu. 

Au terme d’interminables démarches et des demandes innombrables, l’association acquiert enfin, à proximité du stade communal, une vieille bâtisse désaffectée ayant appartenu à l’ex-Sogedia. La bâtisse est dans un tel état de délabrement qu’elle nécessite une restauration en profondeur. Des travaux d’extension s’avèrent aussi indispensables.

Un travail de bénédictin. Le pari s’annonce d’autant plus insensé que l’association manque cruellement d’argent. Un sacré couac ! «Le projet nous tient tellement à cœur. Nous sommes prêts à transcender tous les obstacles. Même si nous avons traversé des moments de doute et d’incertitude, à aucun instant nous n’avons songé à baisser les bras.

Nous nous sommes dit que seuls les bienfaiteurs pouvaient nous aider à réaliser notre rêve. Je pense que nous avons vu juste, car toutes les entreprises publiques et privées que nous avons sollicitées ont fait preuve de générosité à notre endroit», se réjouit Achour Sofiane, le président de l’association.

Grâce à ces contributions, les travaux de restauration, lancés voilà bientôt quatre ans, sont menés à bon port. «La nouvelle structure abrite quatre ateliers, le bureau de la psychologue orthophoniste, le bureau du président, une salle d’accueil et un petit bureau faisant office de cuisine», souligne le président.

L’extension du projet est aussi ébauchée, a-t-on pu constater. «Les travaux en cours concernent la construction d’un réfectoire. Nous projetons aussi de réaliser trois nouveaux ateliers, deux serres pédagogiques et une aire de jeu», a indiqué M. Achour. Tout en assurant de sa gratitude tous les donateurs, le président de l’association tient à renouveler son appel : «Notre association Echo n’a jamais aussi bien porté son nom. J’ose espérer que notre appel pour des dons, de quelque nature qu’ils soient, sera une nouvelle fois entendu».

 

M. Amazigh
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie