Régions Est Constantine
 

Rupture d’une conduite sur le chantier du tramway de Constantine

Plusieurs cités sans eau depuis plus de 15 jours

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.03.18 | 12h00 Réagissez

 
	La rupture de la conduite principale d’AEP à cause des travaux du tramway a engendré cette situation
La rupture de la conduite principale d’AEP à cause des...

Bien qu’ils soient nécessaires pour la ville, les chantiers, qui se suivent sans interruption depuis des années, sont devenus un éternel cauchemar hantant le quotidien des Constantinois.

Si ce ne sont pas les heures perdues et les nerfs «grillés» dans de longs embouteillages sur les routes, ce sont les fréquentes agressions du réseau d’électricité, ou les ruptures des canalisations principales d’alimentation en eau potable.

Le dernier épisode malheureux de cette série noire est vécu depuis plus de quinze jours par des dizaines de milliers d’habitants de toute la région englobant les cités Zouaghi, les Frères Ferrad, Sonatiba, Ahmed Betchine (ex-lotissement Belhadj) et les Eucalyptus, privés d’eau suite à la rupture de la conduite principale d’AEP à cause des travaux du tramway, qui s’étendent depuis le terminus de Zouaghi jusqu’au lieudit les Quatre Chemins. «C’est le calvaire que nous endurons chaque jour pour nous approvisionner en eau en l’absence du moindre indice ni information sur l’issue de ce problème, qui vient de nous faire revivre les scènes de jerrycans qu’on croyait révolues», déplore un habitant de la cité Zouaghi.

Si les citoyens de ces cités se débrouillent comme ils peuvent pour se procurer l’eau, ce calvaire est devenu insupportable pour les mères de famille accablées par les charges du ménage. Cette situation, qui n’est pas la première du genre, repose la question de la cartographie du réseau et le déficit de communication et de coordination entre les différents services.

«Sinon, comment expliquer qu’un tel incident puisse survenir si l’entreprise réalisatrice du projet d’extension du tramway avait au préalable la carte des conduites d’AEP sur le lieu du chantier ?» s’interrogent des citoyens. Ces coupures d’eau rappellent curieusement le même scénario survenu il y a trois ans presqu’à la même période lors des travaux de terrassement menés par l’entreprise brésilienne Andrade Guttierrez pour la réalisation de la trémie de Ziadia, en prolongement du pont Salah Bey. A l’époque, une rupture à deux reprises de la canalisation principale d’AEP avait privé d’eau les habitants de Ziadia, Sarkina, Djebel Ouahch et Sakiet Sidi Youcef pendant plusieurs semaines.

Arslan Selmane
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie