Régions Est Actu Est
 

Khenchela

Le projet de parc citadin en souffrance

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.01.18 | 12h00 Réagissez

 
	Le site devant abriter le parc
Le site devant abriter le parc

Plusieurs chantiers lancés durant la période de l’ex-wali, Djelloul Boukarabila (2010-2015), sont à la traîne dans la wilaya de Khenchela, malgré la disponibilité des budgets qui leur sont alloués, dont une partie était versée avant même le début des travaux, comme c’est le cas pour le projet de centre régional de regroupement des équipes sportives, implanté à Aïn Silane, près de la station thermale de Hammam Salihine. Le projet de réalisation d’un parc d’attractions urbain de la ville de Khenchela, opération relevant du secteur de l’environnement, connaît le même sort.

Ce projet, lancé il y a 6 ans par les pouvoirs publics, a été visité, cette fin de semaine, par la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati, qui n’a pas caché son mécontentement au sujet du non-respect des délais de réalisation et de la qualité des travaux de construction, ainsi que de la gestion financière du projet. Un projet qui a englouti 600 millions de dinars sans voir le jour. Elle a, par ailleurs, promis de «sanctionner ceux qui sont derrière cette catastrophe». La ministre a indiqué que «le projet est très vaste et très compliqué, avec un financement composite (ce qui signifie que le projet n’avait pas un budget spécial !!), il est préférable de former une commission technique d’évaluation pour le suivi du projet afin de statuer sur son sort». Elle a également critiqué le recours exagéré au béton dans les travaux d’aménagement.

Actuellement, le taux d’avancement du projet est de 70 à 80 %. Et pour accélérer la cadence, le wali, Kamel Nouicer, vient de donner des instructions fermes aux responsables du projet afin de renforcer le chantier et mener à bien les travaux engagés, surtout que la wilaya déplore le manque d’espaces verts et d’aires de jeux et de loisirs. D’après l’étude technique, ce parc, étalé sur une zone de 44 ha, destiné au tourisme national, est composé de quatre univers : un grand lac artificiel entouré d’une longue pelouse verte, avec une terrasse, une grande fontaine musicale, une aire de jeux qui abritera les divers jeux mécaniques pour tous les âges, y compris la roue géante, et une superficie forestière alliant les loisirs sportifs.

Mohamed Taïbi
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...