Régions Est Actu Est
 

Tébessa

Commémoration de l’incendie du marché

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.03.18 | 12h00 Réagissez

La date du 4 mars 1956 reste jusque-là une date méconnue des jeunes de la région de Tébessa.

Une date liée à un événement qui avait marqué pour toujours la ville et qui ne saurait être oubliée notamment par la génération de la Révolution. L’incendie criminel du marché de la ville de Tébessa par l’armée française. 62 ans déjà, c’est comme si c’était hier ; tout reste encore gravé dans la mémoire de Hamma, âgé de 72 ans. «J’avais à peine 10 ans, mes amis et moi jouions en face du marché  quand l’armée française était venue encercler les 4 entrées de ce dernier pour  le passer au peigne fin à la recherche d’un jeune fidaï qui avait tué un soldat français et délesté de son arme. Les soldats avaient tout chamboulé avant de mettre le feu aux étals».

Huit personnes parmi les habitués de ce marché étaient tombées en martyrs et le jeune fidaï, Smaili Bouzid, avait pu rejoindre les rangs de l’Armée de libération nationale quelques jours après. Hier, et contre l’oubli, le wali de Tébessa, Moulati Attalah, accompagné des autorités civiles et militaires, a déposé une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative à quelques mètres du marché municipal et a récité la Fatiha à la mémoire de ces chouhada. Ensuite, il s’est rendu au Club des moudjahidine pour assister à une cérémonie commémorant l’événement.                      L. S.

Lakehal samir
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie