Pages hebdo Magazine
 

Ath Yenni, terre de muse et d’Histoire

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 10.05.18 | 12h00 Réagissez

Commune constituée de 7 villages coincés sur une crête du Djurdjura, Ath Yenni, terre de muse et d’histoire, qui a donné à la culture et à la Révolution algérienne de grands noms, a initié un projet pour la préservation de son patrimoine bâti.

Cette localité a donné quelques grands hommes, dont la renommée a dépassé les frontières du pays, à l’instar de l’écrivain et anthropologue Mouloud Mammeri, les chanteurs Idir et Brahim Izri, l’islamologue, philosophe, professeur d’université et militant du dialogue interreligieux, Mohamed Arkoun, le chahid, Dr Nedir Mohamed, et le moudjahid et officier du corps de la santé de la Wilaya III historique, Mustapha Laliam.

Ath Yenni c’est aussi une histoire d’art, l’art de transformer l’argent en bijoux sertis de corail, dont se parent les femmes de cette région, réputées pour leur beauté, de fabriquer des outils, des armes blanches et des armes à feu et de frapper la fausse monnaie.

Pour préserver le riche patrimoine et la mémoire collective de la région, l’association Tamurt développement, en partenariat avec «ID Méditerranée» et l’Assemblée populaire communale (APC) d’Ath Yenni, a lancé, il y a quelques jours, à partir des villages Ath Larbaâ et Ath Lahcène, un projet intitulé «Ath Yenni, patrimoine local mémoire partagé».

«Il s’agit de réaliser un inventaire du patrimoine matériel qui pourra faire l’objet d’un classement», a indiqué à l’APS Mohamed Kemmar, président de l’association Tamurt Développement, qui a fait savoir qu’une trentaine de «sites remarquables» ont été recensés à Ath Yenni, dont des fontaines, des moulins, des forges, des villages, des mosquées et autres monuments historiques.

En plus de la sauvegarde du patrimoine bâti, l’autre objectif de ce projet est «d’intégrer cette richesse dans une perspective de marketing territorial et de développement économique local, notamment par la création d’activités de tourisme solidaire et alternatif autour de circuits thématiques, et par l’organisation de séjours-découvertes», a ajouté M. Kemmar.

 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...