Pages hebdo France-actu
 

Région marseillaise/Algérie

Quelles opportunités économiques ?

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 24.04.18 | 12h00 Réagissez

 
	Une importante réunion s’est tenue à Marseille avec des intervenants du secteur économique algériens et français pour aborder les relations entre les deux rives voisines.
Une importante réunion s’est tenue à Marseille avec...


Lyon
De notre correspondant

 

Dans le cadre de la journée de l’Algérie consacrée à la diplomatie économique, une conférence, suivie d’un débat, a été organisée conjointement par le consulat général d’Algérie à Marseille et le conseil départemental des Bouches-du-Rhône, au siège des Archives départementales, à Marseille, jeudi dernier, sur le thème «Les opportunités économiques entre l’Algérie et le territoire des Bouches-du-Rhône».

Il s’agit de la deuxième édition de cette rencontre organisée par le consulat général d’Algérie à Marseille, qui pourrait devenir une tradition à l’avenir. Le principe de la rencontre vise à «identifier le climat des affaires en Algérie, à encourager l’investissement étranger en Algérie et à accompagner les opérateurs économiques français, notamment ceux de la région (PACA) qui souhaitent investir en Algérie et envisagent une coopération économique avec notre pays», nous a confié un responsable du consulat général d’Algérie à Marseille.
Respect mutuel et coopération

Environ 150 personnes ont assisté à cette rencontre, parmi elles des opérateurs économiques de la région PACA, des chefs d’entreprise algériens, des chefs d’entreprise français, des représentants de sociétés multinationales, des élus, des universitaires, des économistes, des chercheurs et représentants du mouvement associatif algérien.

Le consul général a considéré que «cette rencontre institutionnalisée est le résultat des bonnes relations de coopération et de bonne entente qui lient les institutions des deux pays, à savoir le consulat général et le conseil départemental». Pour Boudjemaâ Rouibah, cela «reflète aussi le niveau d’amitié, de respect mutuel et de la coopération entre nos deux pays voulus entre les dirigeants français et algériens au plus haut niveau des deux Etats».

On compte pas moins de 6000 sociétés françaises qui exportent vers l’Algérie, 450 entreprises installées ont permis la création de 40 000 emplois directs. Il faut signaler ici la création de plus de 5000 emplois directs par une seule société marseillaise, confie le consulat général :

«Cependant, les échanges peuvent être intensifiés dans tous les domaines : de l’agriculture, l’industrie, les services, la formation et le tourisme.»

Une autre rencontre était prévue, hier, avec le préfet du département des Bouches-du-Rhône.Walid Mebarek

Walid Mebarek
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...