A la une Culture
 

Oprah Winfrey : «Mme la présidente des USA»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.01.18 | 12h00 Réagissez

En quelques minutes d’un discours inspiré, dimanche, Oprah Winfrey est devenue la favorite d’Hollywood et de ses fans pour battre Donald Trump en 2020, mais certains s’inquiètent d’une prime sans cesse  plus grande au vedettariat, au détriment de l’expérience politique.

Récompensée par le Prix Cecil B. DeMille pour l’ensemble de sa carrière  lors de la cérémonie des Golden Globes, celle que tout le monde surnomme «Oprah» a construit son discours sur le mouvement amorcé par l’affaire Weinstein, mais en allant bien au-delà. Devant un public tout acquis, aux yeux embués, elle a fait le lien avec deux héroïnes de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis, Rosa Parks et Recy Taylor, et annoncé l’arrivée d’une «aube nouvelle» pour les femmes et les jeunes filles maltraitées par les hommes.

Beaucoup ont vu dans cette déclaration de neuf minutes un tournant dans la  vie publique d’Oprah Winfrey, dont la stature dépasse depuis longtemps déjà celle d’une animatrice, d’une actrice ou d’une femme d’affaires, activités qui ont fait d’elle la première femme noire milliardaire.

Première présentatrice noire à percer à la télévision, il y a 30 ans, Oprah a su créer autour de son nom et de son image une véritable marque, à  l’influence considérable aux Etats-Unis.   Interrogée dimanche, immédiatement après son discours, pour savoir si elle comptait ou non se présenter, elle a répondu ne pas y penser, selon plusieurs médias américains. 

AFP
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...