Chroniques Point Zéro
 

Les vases incommunicants

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.04.18 | 12h00 Réagissez


Le Président étant retourné chez lui en promettant de revenir à Alger pour le lancement d’une ligne de bus aérienne, il faut bien parler d’autres actualités. En plein resserrement des dépenses publiques, deux histoires d’attribution pas très transparentes ont ému les pauvres et les classes moyennes du pays ; le nouveau centre de thalassothérapie du Club des Pins confié à Melzi et les 3000 mètres carrés offerts par le wali Zoukh à l’entraîneur Madjer pour le compte de la société de son fils.

Ces deux cas n’ont pourtant pas été gérés de la même façon, pressé de répondre à l’opinion publique, Melzi a tout expliqué, y compris que l’argent engagé pour le centre de thalassothérapie est un prêt contracté auprès des banques, tout comme pour le Parc zoologique de Ben Aknoun. Mais le wali, pressé aussi de répondre, a d’un geste refusé de répondre aux questions légitimes des journalistes. Deux cas, deux modes de communication différents, de la part d’un wali nommé par le Président et théoriquement redevable auprès des citoyens, et d’un entrepreneur privé, qui en théorie n’est pas redevable, mais a tout expliqué. Pourquoi ? Parce que la communication n’a jamais été le point fort des responsables, qui estiment souvent n’avoir pas de comptes à rendre parce que non élus par la population. Chacun est-il alors à sa place ? L’on doit évoquer encore Ould Abbès, futurologue mais aussi entraîneur de football et grand communicateur.

En effet, il vient de faire une nouvelle annonce : «J'ai l'intention d'inviter Madjer au siège du FLN pour lui donner quelques conseils sur la manière de s'entretenir avec la presse.» Conclusion, le wali ne parle pas mais offre des terrains aux footballeurs, Ould Abbès veut devenir entraîneur de football et Madjer entrepreneur avec son fils. Finalement, il n’y a que Madjer, le seul qui est payé pour faire du football, qui n’en fait pas. Quant au président Bouteflika, il a réglé son problème de communication. Il ne parle plus depuis longtemps.

Chawki Amari
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...