Chroniques Point Zéro
 

Les grands voyageurs (4) Poutine en Tchétchénie

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.03.18 | 12h00 Réagissez


Un proverbe algérien affirme qu'il est préférable d'avoir beaucoup voyagé dans sa vie que de vivre longtemps. Les médecins ne sont pas entièrement d'accord, mais il faut quand même rappeler que le passeport algérien est classé à la 80e place sur 99, ne donnant accès qu’à 46 pays sans visa et si c’est le cas de la Malaisie et du Madagascar par exemple, Honk Kong ou l’Equateur, le Sénégal qui avait un temps supprimé le visa pour les Algériens l’exige aujourd’hui, mais pas pour les Marocains, ce qui en dit long sur la théorie de «l’isolement positif» de Messahel. Mais qui se souvient de la Tchétchénie, pays lointain s’il en est, réservoir de pétrole qui a connu plusieurs guerres contre la Russie ? Qui se rappelle de Chamil Bassaev, le chef terroriste tchétchène que les Algériens ont vaguement défendu à l’époque pour son appartenance à l’islam ? Bien qu’il ait été téléguidé par les wahhabites saoudiens alliés aux forces de l’OTAN pour fragmenter la Russie encore un peu plus et y installer un régime libéral solvable dans le grand marché, les temps ont bien changé. Les Saoudiens ne soutiennent plus vraiment tous ces groupes de djihadistes et même en Algérie, la pression a grandement diminué.

Poutine tient d’une main de fer son pays, y compris la Tchétchénie revenue dans son giron, et dernièrement, il a présenté ses nouvelles armes invincibles, missiles indétectables, mini-submersibles à propulsion nucléaire et armes laser inconnues, ce qui fait peur à l’OTAN, les médias européens, BHL et ses amis. Mais grand voyageur, Poutine affirme qu’ils n’ont qu’un caractère défensif. Généreux, il a même décidé en janvier de cette année d’effacer 4,7 milliards de dollars que la Russie détenait sur l’Algérie. Juste avant, cette dernière avait aussi effacé la dette de 900 millions de dollars qu’elle détenait sur 14 pays d’Afrique. L’Algérie a donc gagné 3,8 milliards de dollars. Diplomatiquement, si on n’est pas très au point, on reste de bons commerçants.

Demain, (5) BOUTEFLIKA à ZéRALDA

Chawki Amari
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie