Chroniques Point Zéro
 

L'enfermement

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.04.18 | 12h00 Réagissez


Invité par le biochimiste Ould Abbès à une réunion soviétique du comité central pour perpétuer l’immobilisme, l’autodidacte Messahel a cru bien faire de défendre le président Bouteflika en soulignant que celui-ci a instauré la démocratie. Modifier la Constitution à son avantage par un simple vote à l’APN et briguer un 5e mandat pour rester au pouvoir 25 ans et jusqu’à sa mort est-il démocratique ? Non, et Messahel, membre de ce même comité central du FLN, aurait dû parler de la Grande Mosquée pour défendre le bilan de celui qui l’a nommé et maintenu à sa place, ou alors des milliards de logements construits, des kilomètres de routes optiques achevées ou des grands hôpitaux réalisés.

Mais il a choisi le domaine qui n’est pas le préféré de l’actuel Président, lui qui bloque toute tentative de juger les corrompus, couvre les arrestations de militants, interdictions de rassemblements y compris en dehors d’Alger, comme le dernier à Bouira, refus des salles de réunion et manipulations en tous genres, en gros tout ce qui concerne l’activité politique et syndicale, l’alternance au pouvoir ou les droits fondamentaux. Mais Messahel a raison, car c’est cette démocratie qui oblige chacun à l’allégeance et à remercier le Président en public afin de ne pas être muté facteur à In Guezzam. Tout comme c’est elle qui contraint le secrétaire général du FLN à parler au nom de ses militants pour demander à celui qui l’a placé à son poste de rester au pouvoir à vie. Bouteflika enfermé chez lui sera peut-être encore président de l’Algérie en 2024 à l’âge de 87 ans, l’année où l’astrologue de Tlemcen, Ould Abbès, sera président du Conseil constitutionnel à 90 ans, jusqu’à sa mort peut-être d’une maladie mais soigné en France. Quant à Messahel, né aussi à Tlemcen, il sera peut-être encore ministre des Affaires étrangères à 75 ans. Avec ce bilan qu’il faut lui attribuer, 6 frontières sur 7 que compte le pays fermées, dont celle avec le pays natal de son Président. Tout va bien. L’enfermement.
 

Chawki Amari
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie